Qu’est ce que le bitcoin ?

Expliquez moi le Bitcoin comme si j’avais 5 ans!

En 5 minutes !

Si vous n’avez pas d’idée de ce que le Bitcoin peut-être…

Nous sommes assis sur un banc, c’est une belle journée.
J’ai une pomme avec moi. Je vous la donne.
Maintenant, vous avez une pomme, et je n’en ai plus.
C’était simple non 🙂 ?

Regardons plus précisément ce qu’il vient de se passer:

Ma pomme a été déplacée physiquement de ma main à la votre.
Vous savez que ça s’est passé, j’étais là, vous aussi. Vous l’avez touchée.

Nous n’avons pas eu besoin d’une tierce personne pour faire le transfert. Nous n’avons pas eu besoin de votre oncle Léon (qui est un notaire bien connu) assis sur le banc pour confirmer que le transfert a bien eu lieu.

La pomme est maintenant la votre! Je ne peux pas vous donner une autre pomme car je n’en ai plus. Je ne peux plus rien faire avec. Elle n’est absolument plus en ma possession. Vous êtes en contrôle total de la pomme maintenant. Vous pouvez la donner à un ami si vous voulez, qui la donnera à un autre ami, etc…

C’est ce à quoi ressemble un échange entre personnes. C’est la même chose si je vous donne une banane, un livre, 20 centimes, ou un billet…

Mais n’allons pas trop vite!

De retour aux pommes.

Maintenant, disons que j’ai une pomme virtuelle, digitale. Je vous donne ma pomme virtuelle.
Ça devient intéressant 😉
Comment pouvez vous savoir que *cette* pomme, qui était la mienne, est maintenant la votre, et uniquement la votre ? Pensez-y un instant.

C’est plus compliqué n’est ce pas ? Comment savez vous que je n’ai pas d’abord envoyé cette pomme virtuelle à votre oncle Léon par email ? Ou bien votre ami Thomas? Ou même aussi ma cousine Lisa ?
Peut-être que j’ai fait quelques copies de cette pomme virtuelle sur mon ordinateur. Peut-être que je l’ai mise sur internet et que des millions de personnes l’ont téléchargée !

Comme vous pouvez le voir, cet échange virtuel, numérique, est un problème. Échanger des pommes virtuelles semble être différent de s’échanger des pommes physiques.
Des scientifiques se sont penchés sur le problème et lui ont trouvé un nom: le problème de la double dépense. Mais ne vous en souciez pas trop. Tout ce dont vous avez besoin de savoir est que, cela leur a posé une colle pendant longtemps, et qu’il n’ont jamais réglé le problème.

Jusqu’à aujourd’hui.
Mais cherchons une solution par nous mêmes ;).

Les grands livres.

Peut-être que ces pommes virtuelles ont besoin d’être tracées dans un grand livre. Un grand livre est un … livre où l’ont écrit toutes les transactions, un livre de compte.
Puisque ce livre est virtuel, il doit être lui aussi virtuel, et il faut que quelqu’un se charge de le maintenir.

Par exemple dans World of Warcraft. Blizzard, l’entreprise qui a créé le jeu, a un livre de compte virtuel où existent toutes les rares épées flamboyantes qui existent dans son système, ainsi qu’à quel joueurs elles appartiennent. Cool ! Cela veut dire qu’ils sauraient aussi gérer nos pommes virtuelles.

Génial, nous avons une solution.

Problèmes.

On peut cependant trouver quelques problèmes à ce système.

1) Que se passe t-il si quelqu’un chez Blizzard crée quelques épées en plus ? Il pourrait en ajouter quelques unes à son compte s’il le souhaite.

2) Ce n’est pas exactement comme le jour où nous étions sur le banc. C’était alors juste vous et moi. Utiliser Blizzard est similaire à demander à votre oncle Léon de venir s’asseoir sur le banc pour chacune de nos transactions. Comment est ce que je peux vous donner ma pomme virtuelle d’une manière, vous savez, « normale », de vous à moi ?

Y a t-il un moyen de répliquer notre échange du banc, juste vous et moi, mais virtuellement? Cela semble difficile…

La solution !

Et si l’on donnait le grand livre à tout le monde ? Plutôt que ce grand livre réside sur un ordinateur de Blizzard, il serait sur les ordinateurs de toutes les personnes impliquées dans des échanges. Toutes les transactions de pommes virtuelles qui ont eu lieu, de tout temps, seraient enregistrées dans ce livre, partagé entre tout le monde.

On ne peut alors plus tromper le système. Je ne peut pas vous envoyer des pommes que je ne possède pas, car cette tentative d’échange ne se synchroniserai juste pas avec qui que ce soit, tout le monde peut voir que je ne possède pas de pommes. C’est un système où il est difficile de tricher, surtout si ce système devient vraiment gros.

De plus, ce système n’est pas contrôlé par une seule entité. Donc nous pouvons savoir qu’il n’y a personne qui peut décider de se donner plus de pommes à lui même, personne ne le laissera faire. Les règles du système ont été définies dès le début. Les règles et le code qui les régit sont open-source. Ceci afin que des personnes contribuent, maintiennent, sécurisent, améliorent, et vérifient le système.

Vous pourriez participer à ce réseau vous aussi, mettre à jour le livre de compte, et vérifier que tout va bien sur celui ci. Pour le dérangement, vous pourriez recevoir, par exemple, 25 pommes virtuelles en tant que récompense. En fait, ça serait même le seul moyen de créer de nouvelles pommes dans le système.

Nous avons pas mal simplifié…

… mais le système expliqué ici existe. C’est le protocole Bitcoin. Et ces pommes virtuelles sont les « bitcoins » dans le système. Joli.

Alors, avez vous compris ce qui se passe? Qu’est ce que le livre de compte public permet ?

1) Il est open-source vous vous rappelez ? Le nombre total de pommes a été défini dans le livre public dès le début. Nous pouvons savoir exactement combien il en existe. Dans ce système, je sais que la quantité de pommes est limitée (et peu abondante).

2) Lorsque nous faisons un échange, nous savons maintenant que cette pomme virtuelle n’est plus en ma possession et est maintenant totalement votre, un concept dont nous n’avons pas l’habitude en ce qui concerne les choses virtuelles. Cet échange sera entré dans le livre public et vérifié par tous les gens participant au système.

3) Par ce que c’est un livre public, nous n’avons pas eu besoin de votre oncle Léon (un tiers) pour s’assurer que je ne triche pas, ou ai fait des copies supplémentaires pour moi-même, ou envoyé une même pomme 2 ou 3 fois.

Dans le système, l’échange d’une pomme virtuelle est maintenant exactement comme l’échange d’une pomme physique. C’est maintenant tout autant acceptable que de voir une pomme physique quitter ma main et tomber dans votre poche. Et tout comme sur le banc, l’échange n’a impliqué que deux personnes. Vous et moi. Nous n’avons pas eu besoin de votre oncle Léon.

En d’autres mots, nos pommes virtuelles se comportent exactement comme des objets physiques.

Et vous savez ce qui est génial? Ces pommes sont toujours virtuelles. On peut maintenant gérer 1000 pommes, ou bien un million de pommes, ou même 0.0001 pommes. Je peux vous les envoyer avec un simple clic, et je peux toujours les faire tomber dans votre poche virtuelle même si je suis à l’autre bout de la terre.

Nous pouvons même faire en sorte que d’autres choses virtuelles existent via nos pommes virtuelles. Elles sont digitales après tout! Nous pouvons par exemple attacher du texte, une note digitale. Ou peut-être des choses plus importantes, comme un contrat, ou une carte d’identité.

Que valent nos pommes ?

Nous avons réglé notre problème d’échange virtuel entre nous. Super ! Et comment devrions nous considérer la valeur de nos pommes virtuelles ? Elles sont assez utiles non ?

Beaucoup de gens ne sont pas sur de leur valeur intrinsèque. Il y a débat entre différentes écoles économiques, entre politiciens, entre programmeurs. Mais n’écoutez pas tout le monde. Des gens sont vifs d’esprit, d’autres sont mal informés. Certains disent que le système vaut beaucoup, d’autres qu’il ne vaut rien. Certains mettent un nombre dessus: 6000 € (au temps de la rédaction de cet article). Certains disent que c’est de l’or numérique, d’autres une monnaie. D’autres qu’ils ne sont que des tulipes. Certains disent qu’elles vont changer le monde, d’autres que c’est une arnaque.

Chacun peut avoir son opinion.

C’est une histoire que je garde pour une autre fois, mais ce qui est sur, c’est que désormais, vous en savez plus sur le Bitcoin que beaucoup.

Cet article est originellement paru en anglais sur medium.

Related posts

Focus : Tulipomanie

Focus : Tulipomanie

Avez-vous déjà entendu parler de la bulle des tulipes ? Cela a eu lieu en 1637 dans les provinces unis, l’actuelle hollande du nord. Et il...

Posted

Leave a Reply